/* Script to popular the partner site name. Place this script after the library codes. */

IDENTIFIER LES MARCHÉS LES PLUS PROMETTEURS POUR VOTRE PROJET D’EXPORTATION : QUELQUES CONSEILS PRATIQUES

 In Sourdough

Vous commercialisez vos produits et services partout au Québec et vous avez une clientèle bien établie? Vous avez déjà fait vos preuves sur le marché québécois et vous avez réussi à forger une réputation solide? Vous avez complété votre diagnostic à l’exportation et vous avez bien défini les objectifs[1] de votre projet d’exportation? Une fois ces étapes franchies, tous les éléments sont en place pour le démarrer. Il ne vous reste qu’à choisir LE bon marché, celui où vous aurez le plus d’opportunités.

Trouver des occasions d’affaires

Les ressources sont limitées, mais les opportunités sont infinies pour les exportateurs québécois. Il est donc très important de cibler le bon territoire avant de commencer vos démarches à l’exportation. Mais comment faire?

La qualification de marchés

La réalisation d’une qualification de marchés vous permettra d’évaluer vos options, d’analyser plusieurs marchés et de choisir celui qui convient le mieux à votre projet.

Des conseils pour trouver les marchés d’exportation qui répondent le mieux à vos objectifs

Carrefour Québec International vous suggère d’effectuer votre analyse selon les étapes suivantes :

1. Choisir des marchés potentielsTableau-exemple-variables-producteur-liqueur-erable-MARCHES

Vous pouvez entamer vos démarches de commercialisation avec les autres provinces canadiennes. Si vous visez les États-Unis, vous pouvez les diviser en régions (Nouvelle-Angleterre, Côte ouest, Midwest, Sud-Est, etc.) pour faciliter le choix et votre stratégie d’entrée. Pensez aussi aux marchés non traditionnels qui ont un accord commercial avec le Canada[2].

2. Identifier les critères de sélection

Plusieurs variables font du territoire visé un marché prometteur selon les caractéristiques de votre secteur d’activité. Par exemple, si vous fabriquez des armoires de cuisine, pensez au nombre de nouvelles constructions ou de rénovations, au nombre d’installateurs et au nombre de designers d’intérieur. Si vous fabriquez des produits agroalimentaires sans gluten, pensez au nombre d’épiceries, au nombre de personnes atteintes de la maladie cœliaque et au nombre de personnes intolérantes au gluten[3].

3. Établir une pondération

Donnez un poids relatif à chaque variable et classez les marchés selon le score moyen obtenu.

4. Choisir le marché prioritaire à prospecter selon le score obtenu

Les résultats présentés pour chacun des critères de sélection nous permettent de confirmer qu’il y a un potentiel intéressant de développement de marché au Japon. Vous pouvez encore ajouter des critères qualitatifs à votre analyse pour faire le choix final. Pensez aux différences culturelles, aux langues parlées au sein de l’équipe, au processus d’adaptation du produit, à vos connaissances sur les douanes, etc.

Carrefour Québec International peut vous aider à obtenir de l’information pour préparer votre qualification de marchés. N’oubliez pas de parler à vos pairs. Des entreprises québécoises sont déjà présentes dans plusieurs marchés et elles peuvent vous parler de leurs expériences!

[1] Regardez les sources d’information disponibles sur le Web afin de quantifier vos critères de sélection telles que Statistique CanadaUS Census BureauUS Department of Agriculture,  Trading economics et les associations sectorielles.

[2] Compte tenu des 14 accords de libre-échange avec 51 pays, des 36 accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers (APIE) et des nombreuses autres négociations en cours partout dans le monde, le Canada est le pays le mieux connecté du monde.

[3] Quelques exemples d’objectifs : diversifier ses ventes, augmenter son chiffre d’affaires, se faire connaître à l’étranger, établir de nouveaux partenariats d’affaires, etc.

Photos marchés par Martin Sanchez  sur Unsplash

Roxana-Giraldez-CQI-image-terrain-profil-Facebook-2-2019-11

Par Roxana Giraldez, directrice à l’exportation,
Carrefour Québec international (CQI)

Roxana détient, entre autres, une maîtrise en économie. Dotée d’un grand sens analytique et d’une vision stratégique, elle supervise l’équipe de recherche de CQI. Elle vérifie la qualité de l’information et des données recueillies, participe à l’élaboration des stratégies d’exportation et veille au respect des délais de production. Elle connaît très bien les marchés de l’Amérique latine, étant aussi originaire du Pérou.

 

 

© 2021, Carrefour Québec international, tous droits réservés.

Recent Posts

Leave a Comment