/* Script to popular the partner site name. Place this script after the library codes. */

L’importance de la validation client

 In Sourdough

Qu’on en soit à notre première vente à l’international ou qu’on soit aguerri en la matière, il est possible de se faire jouer des tours. Quand on reçoit une demande de soumission d’un nouveau client ou, encore mieux, une commande, l’enthousiasme prend souvent les devants.

Toutefois, il faut faire preuve de prudence et c’est pourquoi on parle ici de la validation de clients. En commerce international, l’attitude gagnante consiste à vérifier, à se protéger et, en tout dernier lieu, à agir!

De courtes vérifications payantes

Avant de dépenser temps et argent dans la préparation d’une soumission ou dans la rencontre d’un client potentiel, il est recommandé de procéder à des vérifications minimales à propos du client.

La première vérification qui vous est suggérée est aussi simple que de vérifier : Est-ce une organisation qui existe? Est-elle sérieuse? Car il pourrait s’agir d’un simple concurrent qui veut connaître vos prix ou vos spécialités techniques sur devis pour mieux vous copier ou encore pour fabriquer une imitation de vos produits en coupant sur la qualité ou le prix. Pire, ce
pourrait être une entité de fraude mettant de l’avant des stratagèmes divers pour vous extorquer temps et argent.

Pour savoir si le client potentiel est une organisation existante et sérieuse, une recherche est nécessaire. L’entreprise a-t-elle une adresse, un numéro de téléphone, une page Facebook? Dans le doute, il est pertinent d’aller visiter son site web, à savoir s’il est existant et surtout s’il n’est pas désuet. De plus, un tour sur Google Maps peut parfois nous donner beaucoup d’indications lorsque, par exemple, à l’adresse de l’entreprise, on retrouve un champ vide.

Existant oui, mais solvable?

La seconde vérification sur l’organisation potentiellement cliente doit consister à vérifier si elle est solvable. On peut obtenir une large gamme d’informations sur la situation financière et sur
les antécédents de paiements du client à ses fournisseurs grâce aux organismes Equifax ou Dun & Bradstreet.

Il est déjà suffisamment exigeant d’être en affaires dans un contexte international; mieux vaut alors prévenir les inconduites que les gérer.

Cet article a été rédigé par l’équipe de SERDEX International, l’ORPEX du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Pour plus de détails sur le sujet ou pour lire la revue du magazine à l’exportation Export 02, visitez le site web de SERDEX!

Recent Posts

Leave a Comment